Notre histoire

C’est le 5 septembre 1952 que la société des Amis du Croisic voit le jour. Les six membres fondateurs veulent préserver le patrimoine architectural et l’authenticité du Croisic. 
Pierre Bachelier, antiquaire et bibliothécaire à Nantes, passait ses vacances dans la villa Saint-Paul, au bord du Traict. Il sut réunir autour de lui bon nombre de sympathisants attachés au petit port breton, dont des personnalités telles que Monseigneur Hamayon, directeur général de l’enseignement libre, l’architecte Maréchal, Marc Polo, juge au tribunal de Nantes, Odette Genty, héroïque infirmière de la Grande Guerre, ou Xavier de Courville, créateur de troupes théâtrales. 
Lors de l’assemblée générale du 19 novembre 1953, sous la présidence d’honneur du maire du Croisic, le docteur Clénet, les neuf conseillers prévus aux statuts élisent le bureau :  Xavier de Courville est président, Odette Genty vice-présidente, Pierre Bachelier secrétaire, et Gustave Maréchal trésorier. 
Xavier de Courville précise les objectifs de l’association : 

  • Susciter un climat de sympathie auprès de tous les Croisicais ;
  • Préserver le caractère historique et artistique de la cité ;
  • Intervenir, si besoin était, auprès des autorités publiques pour en assurer la sauvegarde et contrôler les constructions nouvelles. 

Pour ce faire, il propose d’organiser diverses manifestations, soutenues par des articles dans la presse, des expositions, un film d’images d’archives… 
En mai 1954, les Amis du Croisic sont près d’une centaine, en majorité des résidents secondaires. Pour sensibiliser les habitants de la cité au respect de leur patrimoine historique et architectural, Pierre Bachelier propose de fonder un prix annuel encourageant la fidélité au style régional des constructions ou rénovations de maisons de la commune. Le premier prix sera de 2 400 francs. En 1955 s’y ajoute un prix destiné aux rénovations de façades.
Roger Berthon sera élu président en 1967, charge qu’il exercera durant 21 ans. Cet ancien chef du Service forestier des Parcs nationaux aux Affaires culturelles sauvera le parc de Penn Avel, organisera une première exposition Bouguer et pérennisera la réhabilitation de maisons anciennes. 
Élue en 1988, Ghislaine Chesnais apporte un souffle nouveau aux Amis du Croisic, et grâce à la notoriété de sa famille, un prestige et une renommée dépassant les frontières de la région. Déterminée, elle met en chantier l’érection de la statue de Pierre Bouguer, œuvre de Jean Fréour, inaugurée par le professeur Fehrenbach de l’Académie des Sciences et M. Galo Galarza représentant le Ministre des Affaires Etrangères de l’Équateur. L’exposition consacrée à la vie du savant, à l’ancienne criée, est un grand succès public. 
Robert Pittini est élu président en 2010. Il poursuit avec bonheur les engagements des actions initiées par Ghislaine Chesnais. Il mène à bien les importants travaux de restauration du moulin de la Providence ainsi que la mise en place de la Maison du Patrimoine avec une première exposition sur les Faïences du Croisic.
Béatrice Verney lui succède en 2018. Auteure d’essais sur la région, et d’une série de romans historiques ayant pour cadre Le Croisic, Guérande et la région, elle apporte sa touche personnelle, tout en pérennisant les actions menées par ses prédécesseurs.